Le Français Vincent Bargis M7, est un artiste hors du commun. Pour ses œuvres, il a recours à des matériaux issus de son environnement, principalement des tickets de métro parisien usagés. Un choix en lien avec un tragique accident qui l’a décidé à faire de sa passion son métier.
Février 2009 : Vincent Bargis a un accident avec son scooter en plein milieu de la nuit. Gravement blessé, il reste allongé dans un fossé jusqu’à ce qu’un passant le sauve quelques heures plus tard. De justesse. «Vingt minutes plus tard et il serait mort de froid», expliquent les secouristes. Pour Vincent Bargis, cet événement sera à l’origine du déclic qui le poussera à changer de vie. 
En effet, suite à son accident, Vincent Bargis doit délaisser son scooter au profit du métro. C’est là que lui vient l’idée d’un grand projet, celui d’utiliser les bandes magnétiques des tickets de métro comme autant de pinceaux pour dessiner son art. Un premier pas bientôt suivi d’un autre : décider de changer de vie pour aller vers ce qui lui plait le plus, se réaliser en tant qu’artiste. «Ce projet artistique est le premier véritable projet de ma carrière, voire de ma vie», explique Vincent Bargis. Pour lui, la liberté de choix, c’est quelque chose de naturel.  «Lorsqu’on la met en pratique pour des sujets importants dans sa vie, c’est la réalisation. C’est le début du bonheur.»

Article complet ici
Back to Top